Devenir Fan

« La bonté mandchoue | Accueil | Les papas du dimanche : un film à voir »

14 janvier 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Gérard27

J'ai suivi Samedi dernier (On n'est pas couché) l'interview de MDL et l'analyse critique de son livre par les deux "donzelles" pas toujours très tendres. Ton analyse est plus directe et donne envie de le lire. Pour moi et beaucoup d'autres provinciaux de ma génération Bardot constituait un fantasme notamment après la Jument verte.
PS
Pour la chanson Bardot/Gainsbourg il se dit que les deux,victimes de l'amour passion, s'étaient enfermés dans le Studio pour l'enregistrer aussi vraie que nature; ce qui provoqua l'ire du mari.

Valérie Pineau-Valencienne

Je crois que l'étreinte en studio est une légende, comme tant d'autres. Et Sachs était loin d'être un mari fidèle... Lelièvre parle de l'idylle Gainsbourienne comme d'un amour sans lendemain, Bardot le jetant au bout de quelques mois. En revanche, c'est Sachs qui a quitté Bardot. Et cela l'a plus meurtrie qu'on le croit, à l'époque. Pour la critique des donzelles, ça ne m'étonne pas...

Dominique

"Plein la vue", ce titre ne trahirait-il pas lui même un sentiment de superficialité ?

Valérie Pineau-Valencienne

Une superficialité triste: Lelièvre se désole en sourdine qu'une femme aussi douée se soit autant gâchée. C'est le lot de certains enfants trop gâtés. Bardot fut cependant admirée par Yourcenar et Beauvoir, sans conditions. Et sa superficialité, elle l'a tant payée qu'elle n'existe plus.

Dominique

DE fait je dois être de mauvaise foi, hormis dans un film avec Jean Gabin, je l'ai jamais vue à l'écran (et je ne parle pas de celui de ses crèmes solaires ...).
Mais intuitivement, cela ne me manque pas.
Et Vadim (collant ?) non plus.

andré joucla

Celle qui nous a fait fantasmer lorsque nous étions jeunes ! C'était une belle femme ! De Gaulle avait dit que BB faisait rentrer plus de devises en France que n'importe quelle industrie !

Valérie Pineau-Valencienne

@André: le général avait raison, Bardot a été de symbole de la France (et des Françaises) ; son influence esthétique a été considérable, y compris dans les devises. On peut se passer de ses films ( vraiment pas terribles) on peut se passer de ses méchancetés, mais on ne peut pas faire l'impasse sur son retentissement. Je ne lui vois qu'une seule héritière - ce vieux filou de Gainsbourg l'avait aussi décelé : Vanessa Paradis qui a, comme BB, un visage qui ne ressemble à personne, ce petit quelque chose en plus, cette marque de fabrique des personnalités à part.

Dominique

Gunter Sachs, un homme en or tel Goldman Sachs ?
Quoiqu'il n'était pas de la dynastie des Saxe-Cobourg ...

Dominique

Tout bien réfléchi, puisses-tu accepter que j'ai plus été créé par Georges Brassens et même Jacques Brel ?...
Ton titre quelque peu péremptoire me rappelle Grincheux et ses notes semestrielles récurrentes telles que "Vous dormirez une heure de plus" ou "Vous dormirez une heure de moins" !

Valérie Pineau-Valencienne

Le titre est une boutade en référence au titre du film de Vadim , pas autre chose.

Dominique

Damned, j'avais pas trop "tilté" (sauf à la première lecture bizarrement, puis plus du tout aux suivantes) n'ayant pas vu le film ...
(même si j'en connaissais le titre).

Bon, mais et Gustave ?
Etait-ce soit Flaubert ou Bardot soit Bardot puis Flaubert ?

Le Nain

Cette femme est pour moi terra incignita. Je ne me souviens même pas avoir vu un de ses films.

Bon, je n'ai pas vu non plus la grande vadrouille....

Valérie Pineau-Valencienne

Le Nain, vous êtes vraiment un ours

Le Nain

Oui, c'est d'ailleurs mon surnom dans la famille...

Dominique

@ Le Nain: brun de surcroît ?

Le Nain

Des cavernes, Dominique, des cavernes !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)